Les hiéroglyphes égyptiens

Les caractéristiques :

 

Type : logogrammes et phonogrammes

Langues : ancien égyptien, moyen égyptien


Que signifie le mot hiéroglyphe ?

Cette appellation vient des Grecs : hieros veut dire sacré et glyphein graver.

En égyptien, cette écriture se dit mdw-ntr (médou-nétèr), ce qui veut dire "Parole de dieu".

 

Principes généraux d’écriture 

L’écriture égyptienne est constituée de signes figuratifs. Elle peut être écrite en lignes ou en colonnes, de droite à gauche ou de gauche à droite. L’orientation des signes indique la direction de lecture.

Les signes regardent vers le début du texte ; ainsi, des signes tournés vers la droite indiquent une lecture de droite à gauche et inversement.

Les signes sont disposés d’une façon précise. Le scribe égyptien ressentait toujours le besoin de regrouper les signes de façon harmonieuse en les glissant dans des carrés imaginaires.

Il faut toujours lire le signe du dessus avant celui du dessous puis passer à la lecture du carré suivant.

Quelques exemples de hiéroglyphes :

  

Aucun commentaire pour le moment.

Modifier le commentaire 

par MAGALIE AMIEL le 18 mars 2013 à 22:17

haut de page