Le Rugby

Durée d'un macth: 80 minutes, soit 2 mi-temps de 40 minutes. Le chrono est arrêté dès que le jeu s'interrompt.

Nombre de joueurs : le rugby (dans sa version pratiquée lors de cette Coupe du monde) se joue à 15 contre 15. Chaque équipe compte 7 remplaçants sur le banc. Un titulaire blessé ou qui saigne peut sortir et être remplacé provisoirement par un autre joueur.

Le ballon : la spécificité du rugby, c'est de jouer avec un ballon ovale. Il mesure environ 30 cm de long et pèse entre 410 et 460 grammes.

 

 

Le terrain : une aire de jeu rectangulaire dont les longueurs (100 m) sont les lignes de touche, et les largeurs (70 m) sont les lignes de but. De chaque côté de l'aire de jeu, au delà de la ligne de but, se trouve la zone d'en-but (dans laquelle on marque les essais). Au milieu de chaque ligne de but sont implantés des poteaux d'environ 8 m de haut, distants l'un de l'autre de 5,60 m et supportant une barre transversale à 3 m du sol.

 

Le décompte des points se fait de cette manière :
- un essai : 5 points
- une transformation : 2 points
- une pénalité : 3 points
- un drop : 3 points

 

Sommaire:

-La mêlée

-La pénalité et le drop

-La passe

-L'essai et la transformation

-La touche

-Le plaquage

 

La mêlée:

Au rugby, la mêlée se produit quand il y a une faute, par exemple un en-avant (le ballon tombé en avant). Chaque équipe forme alors un "bloc". Les 1re, 2e et 3e lignes "s'accrochent" et "rentrent" dans les avants de l'équipe adverse. Le demi de mêlée (le n°9) introduit le ballon sous la mêlée. Puis, tous les joueurs qui sont dans la mêlée poussent le plus fort possible pour que les talonneurs de chacune des formations essaient avec leurs pieds de ramener le ballon vers leur 3e ligne centre. On ne peut se saisir du ballon que lorsque celui-ci n'est plus sous la mêlée.

C'est l'action la plus typique du rugby.

C'est l'action la plus typique du rugby.

La pénalité et le drop

Le but de la pénalité est de passer le ballon entre les poteaux. la pénalité est sifflée par l'arbitre après une faute de l'équipe adverse (exemple : un hors-jeu, un plaquage irrégulier...) Si le lieu où a été commise la faute est vraiment trop loin des poteaux, le joueur peut lancer le ballon en touche (pour se rapprocher de la zone d'en-but) ou décider de faire une mêlée. Si le lieu où a été commise la faute est proche, le demi d'ouverture (le n°10 ) (plus rarement le

demi de mêlée n°9) va tenter de marquer la pénalité.

 

Et le drop consiste également à faire passer le ballon entre les poteaux. Mais, contrairement à la pénalité, il ne se tire pas à l'arrêt. C'est en plein jeu qu'un joueur va laisser tomber le ballon au sol et tirer dedans après son premier rebond pour tenter de lui faire franchir les poteaux. Cela doit se faire très rapidement car à n'importe quel moment, un adversaire peut venir contrer la balle.

 

La passe

L'essentiel pour comprendre le rugby est de savoir que les joueurs ne peuvent se faire des passes à la main QUE vers l'arrière. Si un joueur fait une passe à un coéquipier qui est devant lui sur le terrain, il commet un "en-avant". L'arbitre siffle et rend alors le ballon à l'équipe adverse.

L'essai et la transformation

Il y a essai lorsqu'un attaquant aplatit le ballon derrière la ligne d'en-but (à gauche, à droite, au centre du terrain : peu importe). Mais il ne suffit pas que le ballon touche le sol. Si l'arbitre a un doute, il peut demander à un assistant de regarder la vidéo et de dire s'il y a vraiment essai ou pas.

Quand une équipe a marqué un essai , elle tente "la transformation". Elle peut inscrire 2 points supplémentaires. Pour cela, le ballon est posé au sol (sur un tee) dans le terrain, sur une ligne imaginaire, parallèle aux lignes de touche. Si l'essai a été inscrit sur le côté gauche du terrain, on tracera cette fausse ligne à gauche. Le joueur prend le recul qu'il veut pour tirer (à 10, 20, 30 mètres... des poteaux). Il va devoir faire passer le ballon entre les poteaux, au dessus de la barre horizontale en tirant au pied. En général, celui qui tire la pénalité est le demi d'ouverture (le n°10) .

La touche

 

L'arbitre siffle une touche lorsque le ballon franchit la ligne de touche ou qu'il la frôle. Si un joueur court sur la ligne, il est considéré comme étant à l'extérieur du terrain.

Les joueurs se mettent en ligne, perpendiculairement à la ligne de touche . C'est en général le talonneur qui, depuis la ligne, lance le ballon. Il doit le lancer en plein milieu des 2 alignements, pour ne pas désavantager l'équipe adverse. Il choisit, en accord avec ses partenaires, de lancer plus ou moins loin. L'un des 2e lignes est alors porté par 2 coéquipiers pour prendre la balle.

Le plaquage


 

On dit souvent que le rugby est un sport de brutes, c'est à cause des plaquages spectaculaires qui font parfois très mal.

C'est l'un des principaux moyens de défense. Il consiste à arrêter la progression d'un adversaire qui a le ballon en le saisissant entre les chevilles et la ceinture pour le faire tomber.

Un plaquage au niveau des épaules ou du cou est considéré comme dangereux. Il est sanctionné d'une pénalité ou d'un carton. Il est également interdit de plaquer un joueur qui n'est pas en possession du ballon.

Les 3e lignes et les centres sont de redoutables plaqueurs.

 

MARION Paul 6°C et MERIGOT Jérémy 6°C.

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

Modifier le commentaire 

par MAGALIE AMIEL le 15 avr. 2013 à 13:53

haut de page